14 janvier 2019

L'actualité sous le filtre de ma (presque) mauvaise foi. 12 janvier 2019

En bandeau, une composition à base de galette, d'enfer, et de fayots

Ma liberté de pencher, ou quand je trouve que ça va de mal en Pise.

- En six lettres, ça pose question mais ça n'éclaire pas beaucoup sur le sens profond ? J'ai les deux premières lettres, ça commence par m.a..
- Euh ... tu sais, toi tu commences pas par m.a. mais tu poses question et ça n'éclaire pas beaucoup non plus.
- Attends, je fais tranquillou mes maux croisés, et je veux te faire participer ... c'est juste ludique, pas pour se prendre le chou.
- ma ??? ma ... ... en six lettres ? Machin ?
- non machin ça le fait pas. Je vois bien que ça peut se terminer en n, mais au milieu le h ça colle pas.
- Eh ... toi et ta politique, tu vas pas mettre Macron quand même dans les cases blanches qui veulent pas partager avec les noires ?
- oups ... bon laisse béton, on verra plus tard pour croiser, je m'occupe du journal ... !

10 janvier 2019

L'actualité sous le filtre de ma totale mauvaise foi. 10 janvier 2019




Pendant que le Sénat se mobilise de nouveau pour essayer de comprendre la logique des témoignages et auditions relevant de la commission d'enquête "Benalla", ce qui donnera une belle occasion à tout le monde de faire preuve d'intelligence de nouveau, le pays commence à douter de celle de Macron et Philippe, d'intelligence.

09 janvier 2019

L'actualité sous le filtre de ma (presque) mauvaise foi. 9 janvier 2019


Timbre à l'effigie de Louise Michel, mis en vente par La Poste en 1986. Dessiné par Huguette Saison Gravé par Cécile Guillaume © Coll. Musée de La Poste, Paris / La Poste

Le grand débat, l'âge du capitaine, et la technique du retrait pour éviter qu'on vous fasse des enfants dans le dos.

08 janvier 2019

L'actualité sous le filtre de ma totale mauvaise foi. 8 janvier 2019


Surtout ... ne changez rien, tous les talents sont au rendez-vous.

En deux phrases, on a un des meilleurs résumés de ce que peuvent produire des esprits éclairés quand la lumière est un peu trop forte. Baissez l'intensité les gars, vous pensez avec des neurones frits, et ça va compliquer les explications pour des gens supposés être moins lumineux, si on veut des échanges calmes dans les conversations entre fonctionnaires et promeneurs des avenues et ronds-points.

06 janvier 2019

Le jour du grand prout


Les images utilisées pour agrémenter cette ânerie sont toutes issues d'une image de synthèse fabriquée à partir d'une formule fractale unique, un peu touffue faut reconnaître. Pas de retouche, sauf pour présenter, en bandeau, une vue partielle dans la bulle protectrice Vent debout.

L'image originale est une création de 25K pixels de côté, qui m'a pris 10h de calcul sur mon PC bolide. Les couleurs obtenues sont sans retouche, fournies dans les paramètres.

C'est mon cadeau de bonne année. Et si vous souhaitez posséder l'image originale, c'est possible, mais attention c'est du très lourd, ça rentre pas dans une simple enveloppe.

L'astéroïde au complet
- Tu penses vraiment qu'on va devoir toujours rester ici, à tourner autour de la Terre ?

- Faut voir. A mon avis il y en a bien pour des dizaines d'années avant que l'air redevienne respirable en bas. Ces cons-là ont tout fait cramer d'un coup. On a à peine eu le temps de s'abriter dans le module pour rejoindre notre astéroïde.

05 janvier 2019

L'actualité sous le filtre de ma (presque) mauvaise foi. 4 au 6 janvier 2019






En bandeau :  Albert Camus (au centre), avec l'équipe de la rédaction de Combat en 1944. Crédit photo: ©René Saint-Paul/Rue des Archives (image recadrée)

Une belle revue de presse, avec plein de choses à lire pour bien tout comprendre et ne pas rester benêt comme un ministre qui ne connaît pas le prix d'un croissant ou d'un ticket de métro.

Enfin ça, c'était le genre de risque le plus grave dans une carrière de ministre du temps d'avant. De nos jours, c'est plus rock n'roll quand même. A l'heure de l'ouverture des discussions entre le gouvernement et le peuple, plus question de croissants au petit déjeuner, même pas de baguette, mais des pains par contre il y a des risques on dirait.

03 janvier 2019

L'actualité sous le filtre de ma (presque) mauvaise foi. 3 janvier 2019



En bandeau : un train un peu surchargé en Inde. Ils ont appris à aimer le train ;)

Le président en train ... de préparer la "lettre aux français".

Avez-vous déjà essayé de trouver une photo de Macron en train d'écrire ? Non ? Moi si ! J'ai pas trouvé.

Attention, je suis de bonne foi là, j'ai vraiment cherché. Je pensais illustrer le fait que Macron veut écrire aux français ... ben ... rien. Que dalle. On trouve des photos de Macron, des caisses, des photos de trucs signés de Macron, des photos de trucs manuscrits supposés être rédigés de la main de Macron, mais Macron en train d'écrire, j'ai pas trouvé. On comprend qu'il puisse avoir du mal à s'y mettre dans ce cas. D'autant que tout se ligue pour lui rendre la tâche difficile. La tâche, pas la tache. Si jamais il fait une lettre à chacun de nous, on espère quand même qu'il y aura pas des pâtés sur la papier.

01 janvier 2019

L'actualité sous le filtre de ma (presque) mauvaise foi. 1er janvier 2019

Deux mille dix-neuf ! C'est tout neuf, le modèle précédent était franchement assez pourri, succédant pourtant à un modèle antérieur déjà pas du tout réjouissant.

Si l'an passé a été très riche en faits divers et variés, on notera quand même le nombre d'épisodes où la foire fut d'empoigne bien souvent, je ne sais pas si on trouvera un jour des statistiques sérieuses sur le nombre de gens qui y auront gagné au moins un pain, un gnon quand ce ne fut pas tristement des billets gratuits pour le boulevard des allongés en accès privilégié et sans cause naturelle.

Enfin c'est tout neuf, il y a juste la fin qui se termine par neuf. Pour le reste, ça va être du rance à coup sûr.

L'actualité sous le filtre de ma (presque) mauvaise foi. 12 janvier 2019

En bandeau, une composition à base de galette, d'enfer, et de fayots Ma liberté de pencher, ou quand je trouve que ça va de mal ...